Une autre fois, Grotowski apostrophe Ouaknine à propos du sentiment d’inaccomplissement et de la difficulté d’être de ce dernier : "Vous êtes prisonnier entre un réflexe de fuite et un mécanisme de rationalisation (qui est une autre manière de fuir vos affects). Les deux mouvements cherchent à éviter la douleur. L'artiste professionnel se distingue de l'amateur en cela qu'il fait face à son mouvement de fuite et fait silence en cherchant la réponse dans l'action et non dans le discours qui l'explique. Il faut faire l'oeuvre, par delà le plaisir immédiat et contre sa propre paresse. Il faut se forger une discipline car c'est d'elle que la route est possible. C'est la contrainte qui rend libre. C'est en répondant à une contrainte (thématique, technique, formelle etc.) que l'oeuvre nous informe de ce que nous ne savions pas et qui attendait de naître." Il y a décidément du Grotowski chez les maîtres de danse et les calligraphes.